• L'Escaut

  • Source de l'Escaut à Gouy

  • Abbaye de Vaucelles

  • Escaudoeuvres

  • Cambrai, port de plaisance

  • Valenciennes, Ancien pont

  • Valenciennes, Hôtel de ville

  • Anzin, anciennes mines de charbon

  • Bras mort de l'Escaut

  • Proville en Cambresis

  • Condé-sur-l'Escaut, anciens remparts

  • Escaut à Bléharies en Hainaut

  • Tournai, le Pont des Trous

  • Ruien

  • Ruien, Centrale d’Electricité

  • Audenarde

  • Audenarde

  • Gand, Confluence de l'Escaut et de la Lysse

  • Gand, Château des Comtes de Flandre

  • Canal de Gand à Terneuzen

  • Port de Gand

  • Bac à Mariekerke

  • Anvers

  • Anvers, Maisons de maîtres

  • Port d'Anvers

  • Port d'Anvers

  • Port d'Anvers

  • Centrale Nucléaire à Doel

  • Terneuzen, Hôtel de Ville

  • Port de plaisance à Breskens

  • Bassin à Flessingue

  • Flessingue, vue de l'Escaut Occidental

  • Middelburg, Hôtel de Ville

  • Le Barrage Neeltje Jans de l'Escaut Oriental aux Pays-Bas

  • Escaut oriental, Neeltje Jans

CONCOURS
VIDÉO & FILM COURT

Gagnants Galerie Video

Vers un développement durable

Les rivières jouent un rôle essentiel dans notre société. Il n'est donc pas surprenant que de nombreuses grandes villes soient situées le long des rivières et que, depuis des siècles, nous ayons adapté ces réseaux fluviaux dans notre intérêt. Nous les avons consolidés et approfondis afin d'améliorer la circulation des eaux et la navigation. L'eau est déviée dans des canaux, utilisée pour l'irrigation, l’usage domestique ou industriel. Des vallées fluviales sont construites ou mises au service de l'agriculture et de bien d'autres usages. Tous ces investissements ont offert de grands avantages à la société, mais de plus en plus nous constatons l'envers de la médaille : des inondations plus fréquentes, de faibles niveaux d'eau, la pollution, la perte de biodiversité, etc.

Les législations environnementales ont été renforcées pour faire face à certains de ces problèmes, parfois avec succès. Cependant certaines évolutions comme le changement climatique, la croissance démographique et économique, font apparaitre de nouveaux défis pour la gestion de nos systèmes fluviaux. Si le développement durable semble être la réponse à ces questions, il est néanmoins pertinent de se demander ce qu’est le développement durable appliqué à nos rivières ?

Un colloque international réunira au mois d’octobre 2013, à Anvers. des scientifiques de haut niveau dans différents domaines (économie, sociologie, écologie, ingénierie, management) pour développer un nouvel état de l'art des concepts de développement durable susceptible de nous permettre de relever ces nouveaux défis.

L’Escaut : Un laboratoire pour la gestion durable ?

Bien que modeste comparé à certains grands fleuves européens et du monde, le bassin versant de l'Escaut est l'un des plus densément peuplés d'Europe et est soumis à de graves problèmes et défis environnementaux et économiques. Il est évident que le statu quo n'est pas envisageable. De nouvelles initiatives dans des domaines variés sont plus que nécessaires. Comme l'eau est un élément déterminant de la production agricole et industrielle, du transport, de la production d'énergie et bien sûr de la consommation humaine (eau potable, loisirs, ...), une bonne gestion des ressources en eau est essentielle.

Une gestion durable de l'eau devra avoir un impact sur les politiques existantes qui, à l'heure actuelle, ne prennent pas, ou pas assez, l'eau en considération. Les résultats de ce colloque devraient fournir les éléments de base d'un passage à une réelle gestion durable dans le bassin d’un fleuve transfrontalier. De cette façon, le bassin versant de l'Escaut peut devenir un véritable laboratoire pour le développement durable, dans lequel de nouveaux concepts peuvent être mis en œuvre pour faire coïncider écologie, économie et la société.

Un symposium intégré

Pour faire face à ces défis majeurs, des universités et autres institutions savantes du bassin de l'Escaut vont travailler ensemble à l'organisation de plusieurs ateliers dédiés chacun à un thème spécifique, dans une ville universitaire différente (dans le nord de la France et en Belgique), et à un colloque final, à Anvers, au mois d’octobre 2013, réunissant tous les résultats et les idées issues des ateliers. Le but sera ainsi de combler les écarts entre les disciplines scientifiques et les différents acteurs du bassin versant afin d'en arriver à une vision claire sur la façon de réaliser la transition vers une gestion durable.

Sujets abordés dans le symposium

Les sujets seront définis précisément par un comité scientifique. On peut dès à présent penser que les thématiques suivantes, non exhaustives, seront certainement abordées :

  • Quelles sont les possibilités et les limites dans le domaine du transport : faut-il passer d’un modèle qui adapte les voies navigables pour les bateaux à l’adaptation des navires pour les cours d’eau ?
  • Peut-on concilier, s’agissant de gestion durable, recherche d’efficacité et réalisation d’économies d’échelle sur les coûts?
  • Y a-t-il encore suffisamment d'eau disponible pour l'agriculture actuelle ou un changement vers d'autres cultures et d’autres modes d’agriculture est-il nécessaire ?
  • Qu'en est-il des systèmes écologiques ? Le développement de l’habitat est-il compatible avec la préservation des écosystèmes ?
  • La « restauration écologique » est-elle nécessaire, ou même possible ?
  • Quelles sont les structures de gouvernance et de partenariats nécessaires ?
  • Quelles sont les possibilités ou les conséquences du « verdissement » de l'économie?

Quelques atmosphères

congrès scientifique

date : 8 mai 2014
lieu : Université d'Anvers
contact : patrick.meire@ua.ac.be